Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2013 3 03 /04 /avril /2013 17:56

Vivre une fausse couche est presque un tabou... On garde ce secret, par pudeur, pour ne pas avoir à se justifier, par peur d'être incomprise, par tristesse....

Je n'ai pas honte d'avouer que cet évènement m'a profondément touchée... Je suis actuellement dans ma chambre d'hôpital, à attendre que mon mari vienne me chercher après ce "curetage", et encore une fois, ma tristesse d'aujourd'hui m'a surprise...

Je me pensais plus forte...

Disons que j'imaginais avoir vraiment franchi un cap cette fois-ci....

Mais me retrouver dans ce service de maternité, devant la chambre même où nous avons séjourné, ma petite Zoé et moi deux ans auparavant.... Ce fut trop douloureux!!!

Les personnes qui me connaissent personnellement savent que je suis d'une grande sensibilité... Pleurer est le moyen pour moi d'évacuer les tensions, un trop grand stress, un trop plein d'émotion...

Alors j'ai pleuré.

J'ai pleuré devant cette porte de chambre à la maternité.

J'ai pleuré dans les toilettes pour essayer de me ressaisir.

J'ai pleuré lorsque l'anesthésiste m'a expliqué le déroulement de l'intervention.

J'ai pleuré encore en salle de réveil...

C'est étrange car rationnellement, je comprends qu'il s'agit d'un aléa de la vie. Je l'accepte.

Mais on ne contrôle pas ses émotions... On ne peut réprimer son ressenti uniquement parce que l'on sait que CA PEUT ARRIVER au cours du premier trimestre...

Ca peut arriver, et ça m'est arrivé.

J'ai pleuré une dernière fois aujourd'hui ce petit bébé que j'imaginais pouvoir serrer dans mes bras ce mois d'octobre prochain...

C'est fini.

Partager cet article

Repost 0
Published by So-pretty - dans so-pretty
commenter cet article

commentaires

Mapu 06/04/2013 20:15


Il n'y a aucune honte à pleurer pour ce genre de choses. Que ce soit une 1ère grossesse ou pas je pense que la douleur est la même à partir du moment où on a investi ce petit amas de cellules.


J'imagine la douleur physique et mentale et comme toutes les femmes, je crains de connaître ça un jour. Je suis bien désolée d'avoir appris cela pour toi, pour vous, mais je te sais très forte
surtout que "toi, c'est pire!!!" ;-)


Comme tu le dis c'est une page dans la vie d'une femme et il n'y aucune honte à vouloir zapper ça de sa mémoire ou au contraire de l'intégrer à son histoire familiale. Ce petit manque existera
toujours mais ça nous rappelle aussi combien la vie est fragile: quel bonheur de réaliser que tu as eu 2 grossesses merveilleuses et 2 enfants exceptionnels!!


Profite bien d'eux et n'hésite pas à parler de ce qui ne devrait pas être tabou parce que c'est le sentiment de honte qui nous fait mal.


Je te fais plein de bisous d'aaaaamour!!!!

Magoo 05/04/2013 13:38


Quand ça arrive aux autres, on n'imagine peut etre pas autant l'empleur des sentiments. Quand ça arrive aux autres, on n'imagine pas la douleur, les attentes, les espérances qui partent en
poussière...


Quand ça t'arrive, on est effondré. On est anéanties.


Et même la 2ème fois, quand on se dit que l'on est déjà passé par là, qu'on sait ce que c'est, qu'on sait à quoi s'attendre. C'est justement ça, on sait et ça n'empèche pas que tout semble
s'écrouler autours de toi.


Reposes toi bien, et fais le plein de câlins de tes amours qui sont là, pour toi...


Gros bisous...

Présentation

  • : Toi, moi, lui... Naissance d'une famille
  • : Un peu de nous, et beaucoup de nos enfants, qui ont fait une entrée fracassante dans nos vies, nos coeurs, et dans ce blog ;-)
  • Contact

ma bulle musicale

Articles Récents